inégal

inégal

inégal, ale, aux [ inegal, o ] adj.
• 1538; inéqual 1370, refait en inégal, d'apr. égal; lat. inæqualis
IQui n'est pas égal à un autre, qui ne sont pas égaux entre eux.
1(Au plur.) Dont la quantité, la nature, la qualité diffère dans plusieurs objets considérés. Côtés, angles inégaux d'un triangle scalène. Deux nombres inégaux. Vers inégaux, de longueur différente. L'inclinaison de la Terre fait les jours inégaux. Forces inégales. (Personnes; capacités physiques, morales ou sociales) inégalité. Joueurs inégaux.
Dont la mesure n'est pas la même, dans plusieurs objets considérés. différent, divers. Cordes d'inégale grosseur. Importance inégale des événements.
2(1578) Dont les éléments ou les participants ne sont pas égaux. Partage inégal des biens. Lutte inégale, combat inégal. disproportionné. « Un homme attaqué par trois autres ? La partie est trop inégale » (Molière).
IIQui n'est pas égal à soi-même.
1 (1538) Qui n'est pas uni, lisse. Surface inégale. raboteux, rugueux. Une rue « montueuse, au pavé inégal » (Léautaud). « Cette plaine inégale et caillouteuse » (Fromentin). accidenté, bosselé.
2Qui n'est pas régulier. irrégulier. Marcher d'un pas inégal. Rythme inégal. Pouls inégal. capricant.
3Qui n'est pas constant. Fromage fermier de qualité inégale. variable. Humeur inégale. capricieux, changeant, fantasque.
4(1609) Dont la qualité n'est pas constamment bonne. imparfait. Œuvre inégale. Jeu inégal d'un acteur. Par ext. Un écrivain très inégal.
⊗ CONTR. Égal; identique, même, pareil. 1. Lisse, uni; régulier, uniforme; soutenu.

inégal, inégale adjectif (ancien français inequal, du latin inaequalis, avec l'influence de égal) Qui n'est pas identique dans plusieurs choses, chez plusieurs êtres, qui diffère par l'importance, la grandeur, etc. : Des élèves de force inégale. Ce triangle a trois côtés inégaux. Qui présente des irrégularités à sa surface : Un sol inégal. Qui se fait sans qu'il y ait répartition égale : Partage inégal des richesses. Qui ne reste pas semblable à soi-même, qui est irrégulier : Un pouls inégal. Un écrivain inégal.inégal, inégale (synonymes) adjectif (ancien français inequal, du latin inaequalis, avec l'influence de égal) Qui n'est pas identique dans plusieurs choses, chez plusieurs êtres...
Synonymes :
- différent
Contraires :
- égal
Qui présente des irrégularités à sa surface
Synonymes :
- accidenté
- bosselé
Contraires :
- régulier
- uni
Qui se fait sans qu'il y ait répartition égale
Synonymes :
- disproportionné
- inéquitable
Contraires :
- équilibré
Qui ne reste pas semblable à soi-même, qui est irrégulier
Synonymes :
- haché
- irrégulier
- saccadé

inégal, ale, aux
adj.
d1./d Qui n'est pas égal (en dimension, en durée, en valeur, en quantité). Couper un gâteau en trois parts inégales. Des chances inégales.
d2./d (Surfaces) Qui n'est pas uni. Chemin inégal.
d3./d Qui n'est pas régulier. Mouvement inégal.
d4./d Changeant. Humeur inégale.
d5./d Qui est tour à tour bon et mauvais. Style inégal. écrivain inégal.

⇒INÉGAL, -ALE, -AUX, adj.
Anton. égal (pour les différents sens).
A. — Qui n'est pas égal à un autre; au plur., qui ne sont pas égaux entre eux.
1. [En parlant de choses que l'on compare]
a) Au plur. Qui présentent des différences qualitatives ou quantitatives. Synon. différent, dissemblable; anton. égal, identique, même, pareil. Angles, côtés inégaux (d'une figure); à intervalles inégaux. Entre deux plateaux où vous posez des poids inégaux, le plus chargé entraîne l'autre, nécessairement (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 19). L'adjonction de lignes auxiliaires rend inégales deux figures objectivement égales (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 14) :
1. En fait, les deux parts, active et passive, de nos vies sont extraordinairement inégales. Dans nos perspectives, la première occupe la première place, parce qu'elle nous est plus agréable et plus perceptible. Mais, dans la réalité des choses, la deuxième est, sans mesure, la plus étendue et la plus profonde.
TEILHARD DE CH., Milieu divin, 1955, p. 72.
SYNT. Axes, degrés, jours, mérites, nombres, pas, plis, rapports, salaires, talents inégaux; chances, conditions, distances, forces, fortunes, intermittences, maisons, notes, taches, parties, portions, proportions, situations inégales.
Vers inégaux. Vers qui n'ont pas le même nombre de syllabes. L'effet touchant que produit l'harmonie conjugale des vers inégaux et croisés de l'ode onzième du troisième livre des Odes d'Horace (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 338). Tout ce qu'ont dit certains critiques contre les vers inégaux et boiteux du Fabuliste ne saurait s'appliquer à cette partie large de son courant et de sa veine [ses alexandrins] (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 7, 1851-62, p. 524).
[Suivi d'un compl. précisant la nature de la différence]
Usuel. Inégaux en + subst. non déterminé. Inégaux en dimension, en taille. Une douzaine de bouquins inégaux en grandeur et pour la plupart déchirés (DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 207). Cette courtine liait ensemble deux tours inégales en âge, en matériaux, en hauteur et en grosseur (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 63) :
2. Il en est d'une famille composée de frères inégaux en âge, en caractères, en talents, comme de la main formée de doigts de diverses proportions, qui s'entr'aident beaucoup plus que s'ils étaient de force et de grandeur égales.
BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814p. 316.
Plus rare. Inégaux de + subst. sing. non déterminé. Plantes grasses inégales de hauteur, de forme, de distribution sur quelque marécage empoisonné (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 55).
b) Dont la mesure quantitative ou qualitative n'est pas la même (dans plusieurs objets considérés). Synon. différent. Cordes d'inégale grosseur; importance inégale des événements; de durée, de grandeur, de longueur, de richesse, de situation inégale. Le déjeuner des gens bouillonnait alentour, dans des petits pots de taille inégale (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 14). Pareilles au glissement l'un sur l'autre de deux fluides d'inégale densité, deux réalités se superposent (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 265) :
3. Il a paru très frappé d'apprendre que la théologie comprend des éléments divers, dont la valeur est fort inégale; qu'il ne faut pas confondre les dogmes essentiels de la foi, relativement peu nombreux, avec les doctrines communément reçues...
MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 541.
2. [En parlant de deux ou de plusieurs pers.] Au plur. Qui n'ont pas les mêmes capacités, les mêmes avantages. Adversaires, joueurs, partenaires inégaux; les hommes sont égaux en droit mais inégaux en fait :
4. Les hommes naissent inégaux. Le grand bienfait de la société est de diminuer cette inégalité autant qu'il est possible, en procurant à tous la sûreté, la propriété nécessaire, l'éducation et les secours.
JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 349.
[Suivi d'un compl. précisant la nature de la différence] Naturellement, les hommes sont inégaux en force physique; ils sont placés dans des conditions extérieures inégalement avantageuses (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 380). Les attitudes de Français inégaux en culture et en noblesse (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 49).
3. P. ext. Dont les éléments ou les participants ne sont pas égaux; qui favorise l'un aux dépens de l'autre. Synon. disproportionné, inéquitable, injuste. Combat, partage inégal; lutte inégale; répartition inégale des biens, des richesses. M. Necker, dans son ouvrage sur l'administration des finances, a montré tous les inconvénients du système inégal d'impôts qui régnait en France (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 60). La partie étant jugée inégale, le combat n'eut pas lieu (FROMENTIN, Été Sahara, 1857, p. 267) :
5. Onze ou douze contre un! En vérité, la bataille était trop inégale et ne pouvait durer longtemps. Si dur à bâter qu'il fût, le grison avait trop à faire et devait fatalement succomber sous le nombre, à la fin.
CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 42.
4. Littér. Inégal à + subst. Qui n'est pas à la hauteur de. Inégal à sa tâche (Ac.). Il (...) demeura silencieux, tant les paroles lui semblèrent inégales à son émotion (TOULET, Mar. Don Quichotte, 1902, p. 28). Ce pouvoir se révélait, pour la seconde fois, ridiculement inégal à une entreprise, qui s'était pourtant recommandée d'une forte raison (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 183) :
6. J'avais préparé mon réquisitoire avec le soin dont j'étais capable et la conscience d'un homme jeune qui ne veut pas paraître trop inégal à ses hautes fonctions.
FRANCE, Orme, 1897, p. 193.
B. — Gén. au sing. et sans compl. Qui n'est pas identique ou égal à soi-même (dans d'autres circonstances ou dans d'autres points).
1. Qui ne présente pas un aspect lisse, uni; dont le niveau n'est pas partout le même. Synon. abrupt, accidenté, biscornu (fam.), bosselé, bossu, raboteux, rugueux; anton. lisse, plat, uni. Chemin, sentier, sol, terrain inégal; plaine, planche, surface inégale. Le sommet lui-même, au lieu d'être inégal et arrondi, comme tous les sommets de collines ou de montagnes, était nivelé et aplati (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 307). Le front inégal, raviné, bossu par endroits, hideusement ridé en haut, se dégagea (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 714) :
7. Je n'avais pas été chercher les deux pavés inégaux de la cour où j'avais buté. Mais justement la façon fortuite, inévitable, dont la sensation avait été rencontrée, contrôlait la vérité du passé qu'elle ressuscitait...
PROUST, Temps retr., 1922, p. 879.
2. Dont le rythme ou le débit n'est pas régulier. Synon. haché, irrégulier, variable; anton. réglé, régulier, uniforme. Cours, galop, pouls, rythme, souffle, trot inégal; allure, démarche, marche, respiration inégale. Des chiens maigres, levant leur long museau pointu, suivaient d'un aboiement plaintif le vol inégal d'une chauve-souris (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 274). Visite du médecin, qui me trouve un mouvement inégal du cœur (GONCOURT, Journal, 1894, p. 574). V. aussi essoufflé ex. 3 :
8. Il allait d'un pas inégal, au gré de ses idées tantôt pressées, tantôt lentes. Elle marchait plus régulièrement et tendait à le dépasser.
FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 74.
3. [En parlant d'une pers. ou d'un aspect de son comportement] Qui n'est pas constant, qui est sujet à de brusques variations. Synon. capricieux, changeant, fantaisiste, fantasque, inconstant, instable, lunatique, ondoyant, versatile; anton. constant, stable. Humeur inégale. Un homme inégal dans sa conduite (Ac.). Pierre n'est plus reconnaissable, dit ma mère, son caractère est devenu inégal, bizarre. Il passe brusquement et sans cause de la joie à la tristesse (FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 405). Suis-je foncièrement inégal, incapable de dominer mes nerfs et à la merci d'une impression? (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 451).
4. Dans les domaines littér., artistique ou sportif. Dont la qualité est variable; qui n'est pas constant, pas soutenu. Anton. soutenu. Film, jeu (d'un acteur), roman, style inégal; œuvre inégale; l'ensemble est inégal. Quant au théâtre de Salacrou, incroyablement inégal, j'ai pris connaissance attentive de six pièces (GIDE, Journal, 1947, p. 307). Le nouveau Britannicus de la Comédie-Française est un spectacle très intéressant (...) inégal, avec des parties magnifiques (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 1).
[P. méton., en parlant d'une pers.] Dont le travail, les productions sont de qualité variable. Synon. irrégulier. Écrivain inégal; athlète, joueur inégal; inégal dans son travail. Dupré a quelques toiles extraordinaires, mais il est trop inégal (GONCOURT, Journal, 1892, p. 272). Plus le poète est inégal (ce qui est aussi dire : plus il est spontané), moins il admet qu'on puisse porter préférence à telle ou telle partie de son œuvre (GIDE, Feuillets, 1921, p. 724) :
9. Et cependant, il serait inexact de dire que j'aie été tout à fait un mauvais élève; inégal plutôt, à surprises; un jour premier, dernier le lendemain, mais restant en somme dans une moyenne acceptable, avec toujours, à la fin de l'année, les prix de version.
LOTI, Rom. enf., 1890, p. 216.
Inégal à lui-même. Tel qui, né Anglais, serait peut-être un génie de première grandeur, ne sera jamais, sous notre ciel, qu'un génie manqué, inégal à lui-même (MASSIS, Jugements, 1924, p. 247).
Prononc. et Orth. : [inegal], masc. plur. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694; Ac. 1718 : inegal. Étymol. et Hist. A. Qui n'est pas égal à un autre, qui ne sont pas égaux entre eux. 1. a) 1370 inequal en parlant de choses (ORESME, Ethiques, VIII, 10, éd. A. D. Menut, p. 427); b) 1370 en parlant de pers. (ID., ibid., 12, p. 430); c) 1560 inegal en parlant de la mesure des éléments comparés (GREVIN, Olimpe, p. 271 : ses cheveux [...] d'inegale mesure); 2. 1578 inegal « dont les éléments ou les participants ne sont pas égaux » (RONSARD, Sonnets pour Hélène ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 17, p. 240 : combat inégal). B. Qui n'est pas égal à soi même 1. 1538 inegual « non uni » (EST.); 2. 1552 « qui n'est pas régulier (pas, pouls, etc.) » (ibid.); 3. 1559 inegal « qui n'est pas constant » (AMYOT, Vies des hommes illustres, Sylla, t. 1, p. 318 : fort inégal en ses meurs); 4. 1609 « dont la qualité n'est pas constante » (RÉGNIER, Satire X ds Œuvres compl., éd. J. Plattard, p. 88). Réfection d'apr. égal du m. fr. inequal, empr. au lat. inaequalis « inégal, raboteux; dissemblable; variable; inconstant ». Fréq. abs. littér. : 1 098. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 968, b) 1 500; XXe s. : a) 1 222, b) 1 450.

inégal, ale, aux [inegal, o] adj.
ÉTYM. 1559, sens II, 3; inégal (sens I, 1 et II, 1), 1538; réfection de inequal (sens I), 1370, d'après égal; lat. inaequalis « inégal, raboteux; dissemblable; inconstant », de in- (→ 1. In-), et aequalis. → Égal.
———
I (1370, inequal). Qui n'est pas égal à un autre, qui ne sont pas égaux entre eux.
1 Dont la quantité, la nature, la qualité n'est pas la même dans plusieurs objets considérés. Anis(o)- et comp. (didact.). || Côtés, angles inégaux d'une figure. || Plis inégaux en longueur. || Pas inégaux (→ Attaquer, cit. 43). || Taches inégales dans le ciel (→ Faucon, cit. 3). || Meuble aux pieds inégaux ( Bancal, boiteux). || Vers inégaux, de longueur différente. || L'inclinaison de la terre fait les jours inégaux (→ Écliptique, cit.). || Intermittences inégales (→ Accélérer, cit. 2). || Parts, fortunes inégales. || Forces inégales. || Mérites inégaux.
1 Hipparque reconnut que les deux intervalles d'un équinoxe à l'autre étaient inégaux entre eux et inégalement partagés par les solstices (…)
Laplace, Exposition du système du monde, V, 2.
2 Elle lui dit que les scènes de ménage n'étaient jamais belles; que les violences pouvaient en être inégales suivant les personnes; mais que la différence de ton tenait bien moins aux milieux qu'aux caractères.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XX, p. 153.
(Personnes : capacités physiques, morales ou sociales). Inégalité. || Les hommes (cit. 75) naissent inégaux. || Joueurs inégaux.
3 Si l'on suppose les joueurs inégaux, on demande quel avantage le plus fort doit accorder, ou, réciproquement, l'un ayant accordé à l'autre un certain avantage, on demande de combien il est plus fort (…)
Fontenelle, Bernoulli.
4 Le même appel d'égalité s'adressait à des populations prodigieusement inégales, non seulement de position, mais de culture, d'état moral et d'idées.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., I, I.
(1560). Dont la mesure n'est pas la même (dans plusieurs objets considérés). Différent. || Clochers de grandeur inégale (→ 1. Feu, cit. 62). || Cordes de taille inégale (→ Harpe, cit. 1), d'inégale grosseur. || Éléments de qualité inégale. Disparate. || Importance fort inégale des événements (→ Catégorie, cit. 5). || « Deux personnes de condition inégale » (Académie).
5 Les vers de mesure inégale, bien assortis dans les poésies familières, en font l'harmonie et le charme (…)
Marmontel, Éléments littéraires, Œuvres, t. X, p. 469.
2 (1578, Ronsard, in T. L. F.). Dont les éléments ou les participants ne sont pas égaux. || Partage inégal des biens (→ Exorbitant, cit. 2). || Distribution inégale et injuste. || L'ordre du monde est inégal (→ Humilité, cit. 8). || La lutte est vraiment trop inégale. Disproportionné. || Partie inégale (→ Gagner, cit. 44). || Duel inégal (→ Artillerie, cit. 2). || Association inégale et désavantageuse (cit. 2) au plus faible.
6 Un homme attaqué par trois autres ? La partie est trop inégale (…)
Molière, Dom Juan, III, 2.
7 Hélas ! je cherchais à combattre un penchant que je sentais devenir plus fort que moi. C'est après avoir épuisé mes forces dans ce combat inégal, qu'un hasard (…) me fit trouver seul avec vous.
Laclos, les Liaisons dangereuses, XXXVI.
———
II Dont les caractères ne sont pas toujours et partout les mêmes (d'un objet unique).
1 (1538, inegual). Choses concrètes; surfaces. Qui n'est pas uni, lisse. || Surface raboteuse et inégale (→ Égal, cit. 31). || La surface inégale d'un papier. Rugueux. || Plancher inégal qui présente des bosses, des aspérités. Raboteux. || Une plaine caillouteuse (cit. 1) et inégale. Accidenté, bosselé, bossué, montueux. || Des sentiers inégaux. Abrupt.
8 (…) la rue La Rochefoucauld, calme, montueuse, au pavé inégal, presque comme une rue de province.
Paul Léautaud, le Théâtre de Maurice Boissard, IV.
2 (1552). Processus. Qui n'est pas régulier. Irrégulier. || Rythme inégal. || Avoir la respiration inégale. || Pouls inégal d'un fiévreux. Capricant. || Cheminer (cit. 4) d'un pas lent et inégal.
9 La vie est un mouvement inégal, irrégulier et multiforme.
Montaigne, Essais, III, III.
10 Son pouls, inégal, était presque insensible maintenant.
Flaubert, Mme Bovary, III, VIII.
11 Elle marchait maintenant, d'un pas inégal, tantôt rapide, tantôt si lent et si accablé qu'il semblait que la fatigue dût enfin avoir raison de la jeune fille (…)
J. Green, Adrienne Mesurat, III, IX.
3 (1559). Caractères humains; personnes. Qui n'est pas constant. Changeant. || Humeur, conduite inégale. || Caractère (cit. 48 et 51) inégal.Il, elle est inégal(e) : il, elle a des sautes d'humeur (cit. 11). Bizarre, capricieux, fantasque, instable, versatile (cit. 3 et 5; → Impossible, cit. 22). || Une personne brusque et inégale (→ Ignorer, cit. 40).Vx. || Peuple inégal à l'endroit des tyrans (→ Adorer, cit. 9).
12 (…) les soudains retours de son âme inégale.
Molière, Psyché, I, 2.
13 La justice doit être attachée aux règles, ferme et constante : autrement elle est inégale dans sa conduite; et, plus bizarre que réglée, elle va selon l'humeur qui la domine.
Bossuet, Politique tirée de l'Écriture, VIII, IV, 1.
14 Par là vous voyez que sa conduite doit être inégale et sautillante, quelques instants impétueuse et presque toujours molle ou nulle (…)
Rousseau, Dialogues, II.
4 (1609). Dont la qualité n'est pas constamment bonne. Imparfait. || Œuvre inégale, roman inégal. || Il y a de bonnes choses dans ce film, mais l'ensemble est trop inégal. || Jeu inégal d'un acteur. || Style inégal.Par ext. || Écrire d'une plume libre et inégale (→ Anatomie, cit. 4).(Personnes). Dont les idées, les œuvres… sont inégales. || Un écrivain très inégal (→ Fonds, cit. 15).Un acteur inégal.
15 (Il dit) que Virgile est passable (…)
Que Pline est inégal; Térence un peu joli :
Mais surtout il estime un langage poli.
Ainsi sur chaque auteur il trouve de quoi mordre.
Mathurin Régnier, Satires, X.
16 L'homme du meilleur esprit est inégal; il souffre des accroissements et des diminutions; il entre en verve, mais il en sort (…)
La Bruyère, les Caractères, XI, 66.
CONTR. Égal; identique, même, pareil. — Lisse, uni; régulier, uniforme; soutenu.
DÉR. Inégalement, inégaliser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inégal — inégal, ale (i né gal, ga l ) adj. 1°   Qui n est point égal, c est à dire qui n est pas de même étendue, grandeur, durée, force, valeur, etc. Deux personnes de condition inégale. •   Mais leurs coups [blessures] inégaux séparent leur poursuite… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • inegal — INEGÁL, Ă, inegali, e, adj. Care nu este egal, care nu este la fel; neegal. ♦ Care vădeşte o lipsă de echilibru între forţe, valori etc. Luptă inegală. ♦ Schimbător, nestabil; neconstant. Caracter inegal. ♦ Care nu e neted; neuniform. – Din fr.… …   Dicționar Român

  • inégal — Inégal, [inég]ale. adj. Qui n est point egal. Il a toutes les significations contraires à son simple. Choses de grandeur inégale. deux personnes de condition inégale. un plancher, un chemin inégal. marcher d un pas inégal. conduite inégale. style …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Inegal — (v. fr.), ungleich; daher Inegalität, Ungleichheit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • INÉGAL — ALE. adj. Qui n est point égal ; qui n est pas de même étendue, de même durée, de même valeur, de même intensité, etc. Deux choses de grandeur inégale. Les pieds de cette table sont inégaux. Ces deux tours sont inégales en hauteur. Surfaces… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • inegal — ịn|egal 〈Adj.〉 nicht gleichmäßig, ungleich * * * ịn|egal [auch: … ga:l ] <Adj.> [frz. inégal, aus: in (< lat. in = un , nicht) u. égal, ↑ 1egal] (selten): ungleich. * * * ịn|egal [auch: ] <Adj.> [frz. inégal, aus: in (<lat.… …   Universal-Lexikon

  • inegal — ịn|e|gal 〈a. [ ′ ] Adj.〉 ungleich, ungleichmäßig [Etym.: <frz. inégal] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • inegal — in|egal [auch ... ga:l] <aus gleichbed. fr. inégal, vgl. ↑egal> (selten) ungleich …   Das große Fremdwörterbuch

  • inégal — adj. inégalo, a, e (Albanais 001). A1) inégal, pas de niveau, pas horizontal, pas sur le même plan, pas à plat : pâ daplyan (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • inegal — ịn|egal [auch ... ga:l ] <französisch> (ungleich[mäßig]) …   Die deutsche Rechtschreibung

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”